SF ou fantastique ?

SF ou fantastique ?
SF ou fantastique ?

Table ronde : les femmes dans l'imaginaire (Gibert Joseph, Paris)

La place des femmes et les littératures de l'imaginaire... Que du bonheur !
C'est en entendant les discours de cet après-midi qu'on se rend compte que la présence des hommes, des personnages masculins, est si forte depuis si longtemps - depuis toujours, qu'on ne s'aperçoit même plus que ça manque considérablement de présence féminine.



Je peux aussi dire qu'au-delà des préjugés de genre, j'ai senti durant mes ateliers d'écriture une différence entre le style féminin et le style masculin. Je ne saurai pas dire si c'est objectif, démontrable, ou pas, mais j'ai l'impression que les femmes se basent plus sur les descriptions et portraits, les formules poétiques, les émotions, sensations, impressions ; et les hommes plus sur l'action, le scénario, l'enchaînement des événements, le conceptuel. Les gens font-ils exprès de se répartir ainsi en deux catégories ? S'interdisent-ils d'aller à l'encontre de leur genre ? Ce serait quand même bien de n'être pas obligé de choisir entre les deux, d'avoir les qualités des deux réunies dans les textes... Et il est facile de comprendre que ces différences peuvent vite dériver vers un mépris réciproque. C'est vraiment dommage.

Sinon, c'était un moment sympa avec des écrivaines bien dans leur peau, dans leur écriture et dans leur féminité, qui ne se laissent pas faire mais n'ont, heureusement ! pas été trop confrontées au machisme qui sévit dans l'édition comme dans tant d'autres domaines. Dans leurs expériences, les préjugés viennent davantage des lecteurs, du public, que des professionnels. Je ne sais pas si c'est rassurant ou pas...


Création : 15/01/2016

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tous les commentaires pertinents, respectueux et sans fautes d’orthographe sont les bienvenus.