SF ou fantastique ?

SF ou fantastique ?
SF ou fantastique ?

Valérian et la Cité des mille planètes, de Luc Besson

Mais où est passée Laureline ?...


La scène d'intro est tout simplement géniale ! Musique, mise en scène, on voit les Américains face aux Russes, aux Asiatiques,... et face aux autres formes de vie présentes dans l'univers. Et là on comprend que la nationalité n'est qu'un détail, comparée au reste de l'univers : les humains découvrent les extra-terrestres, les communications vraiment différentes ; c'est un défi titanesque à relever, mais les humains n'ont plus le choix et ça passe comme une lettre à la poste dans cette scène belle aussi bien esthétiquement que symboliquement.

Le reste du scénario est moins bien construit : la présentation des héros a une mise en scène intéressante, ambigüe et bien rythmée, mais elle ne souligne pas assez la profondeur des sentiments et la complexité de la relation qui peuvent souder les deux personnages de la BD. On voit un Valérian obsédé par l'idée de coucher avec (puis d'épouser) Laureline, et une Laureline en mode "boulot" qui ne veut pas simplement parce qu'elle veut être la seule. C'est digne d'un mauvais soap. On présente Valérian comme le héros, mais c'est Laureline qui dirige tout.

Ensuite l'histoire passe par l'habituel "les humains sont méchants, les extra-terrestres sont gentils et innocents, donc le héros doit culpabiliser même si personnellement il n'y est pour rien" (merci Avatar), pour finir par une happy end somme toute classique.

où le film claque, c'est visuellement (beaucoup de numérique, mais personnellement je trouve ça beau... tout comme dans Avatar), dans la mise en scène sympa et le rythme effréné (définitivement trop rapide), et dans tous les gadgets et toutes les créatures extra-terrestres qui nous plongent directement dans l'univers SF. Et ça, c'est très agréable !

Le jeu des acteurs


Valérian : l'acteur n'a physiquement rien en commun avec le personnage (trop petit, visage pas conforme), et en plus il le joue mal...
Je n'ai rien contre cet acteur, que je ne connais pas, mais qui a une bonne réputation, mais là, franchement, ça ne fonctionne pas.

C'est un peu étrange, mais je suis d'accord avec ceux qui disent que Dane DeHaan, l'acteur chevronné du théâtre, joue mal dans ce film, et qu'il se fait voler la vedette par Cara Delevingne, la petite mannequin (pistonnée ?) qui est d'un professionnalisme impressionnant et nous offre une prestation impeccable. Comme quoi. (Au fait, Laureline est ROUSSE !)

 Laureline


Elle mérite un billet à part entière.


Création : 26/07/2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tous les commentaires pertinents, respectueux et sans fautes d’orthographe sont les bienvenus.