SF ou fantastique ?

SF ou fantastique ?
SF ou fantastique ?

« Entrer dans la couleur », Alain Damasio, Yan Péchin & Mood

Une lecture musicale organisée par la Maison de la poésie.

Je voulais tester, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre ni si ça allait me plaire.
C'est effectivement de la littérature mise en parole, en chant, en musique. C'est donc très légèrement théâtralisé parfois (diction, expressivité), difficile de dire un texte sans voisiner le théâtre. Cela faisait aussi penser aux adaptations cinématographiques : un acteur (ou l'auteur) va incarner la voix du personnage, lui donner son timbre, sa façon de s'exprimer. C'était artistique et cela respectait l'oeuvre originale, bien sûr, mais comme dans toutes les adaptations, cela oblige le spectateur / l'auditeur à accepter une voix qu'il ne s'imaginait pas nécessairement ainsi.

Par contre, la mise en musique et chant (notamment le rap) pour les passages écrits dans cette intention étaient réussis justement car l'écrivain a fait exprès de jouer sur cette potentialité de la langue lorsqu'il a écrit son texte. Il s'agit donc plutôt d'une sorte de démonstration du potentiel poétique d'un texte (ce qu'aucun auteur digne de ce nom ne peut nier), à l'attention de ceux et celles qui ne s'en seraient pas rendus compte à la lecture. Damasio fait de la poésie en prose, ou de la prose poétique, ou du rap littéraire, ou du roman rythmique (je pourrais continuer longtemps comme ça), et c'est chouette...

Certaines émotions étaient retranscrites par un chant sans parole. C'était vraiment très beau, aucune critique là-dessus (merci la chanteuse !), mais comment situer ce chant dans l'échiquier de l'adaptation du roman ? Damasio est clairement allé au-delà des mots de son roman. Sur ce point-là, je crois qu'il vaut mieux arrêter d'intellectualiser et de se contenter d'apprécier la beauté du chant...

Un beau spectacle donc, mais qui met bien davantage en valeur les côtés esthétiques du roman que ses côtés conceptuels. Quelque part, c'est un peu dommage.


Création : 04/07/2019


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tous les commentaires pertinents, respectueux et sans fautes d’orthographe sont les bienvenus.