SF ou fantastique ?

SF ou fantastique ?
SF ou fantastique ?

"Anthologie d'un genre littéraire", conférence d'Anne Besson sur la Fantasy (BNF)


Anne Besson ouvre la saison Fantasy - retour aux sources de la BNF (en lien avec la belle et complète exposition "Tolkien, voyage en Terre du Milieu") avec la conférence  "Anthologie d'un genre littéraire : origines, influences et réception de la fantasy".



Elle nous montre la construction et la richesse du nouveau site thématique Fantasy qui vient  rejoindre les nombreux autres sites thématiques déjà créés par la BnF, dont Les Mille et Unes Nuits, Le Roman de Renart, La Légende du Roi Arthur, Ulysse, Les contes de fées, Le bestiaire médiéval, et L'utopie.
N'oublions pas que la BnF est médiatrice de patrimoines et de cultures, et prescriptrice et pourvoyeuse de ressources pour l'Education Nationale !

Cela fait un an que les équipes pluridisciplinaires de la BnF travaillent sur ce site, et le résultat en vaut la peine (petit teaser).


Elles se sont notamment penchées sur les sources de la Fantasy : le merveilleux des contes, légendes, mythologies, de l'Antiquité et du Moyen-Âge. Mais c'est une matière à laquelle aujourd'hui on ne croit plus, contrairement aux mentalités antique et médiévale : c'est la différence entre le merveilleux et la fantasy - moi qui me posais justement la question. La fantasy naît dans un contexte anthropologique différent : il ne s'agit plus de l'Antiquité et du Moyen-Age, mais de la deuxième moitié du XIXe siècle en Angleterre. Mais la structuration de la fantasy reste liée à celle du merveilleux, et notamment au conte : étapes du récit, schéma des personnages, problématiques existentielles intemporelles.


 


Ce site nous offre donc de nombreux documents patrimoniaux, une iconographie incroyable, des chefs-d'oeuvre parfois méconnus (William Morris) ou sous-estimés (Conan le Barbare de Robert E. Howard), les classiques du genre, et des repères. Bref, il légitime enfin la Fantasy, qui en a bien besoin. Il donne aussi aux professionnels (enseignants, libraires, bibliothécaires, journalistes, médiateurs type blogueurs, etc) tous les outils et toutes les ressources nécessaires pour la légitimer aux yeux de leurs publics. Et il est magnifique : le menu est clair, la navigation fluide, la présentation richement colorée et illustrée.

Il fait la part belle à l'histoire du genre et son analyse :

   


Certains thèmes sont plus particulièrement développés : 
  • la nature, le respect et la découverte de la nature, le développement durable (merci Ursula Le Guin !)
 

  • la place des femmes, le féminisme, les sorcières d'aujourd'hui
  • les religions et spiritualités (sources et critiques)
  • le jeune public : ses goûts, ses attentes, des ressources et des actions pédagogiques et ludiques dans sa direction. La fantasy est particulièrement adaptée à ces nouveaux publics qui ont toute leur place à la BnF.

  


Le site prend 3 directions :
  • un arrière-plan politique de critique sociale, toujours présent
  • un retour aux sources, qui est le leitmotiv de la fantasy (les prequels) et du site qui lui est consacré 
  • la construction de mondes : le world building ; qui fera l'objet d'une autre conférence, parce que c'est passionnant et qu'il y a énormément de choses à en dire. 

On peut revoir cette conférence ici (à partir de 22.34) et la réécouter ici.

Anne Besson est une enseignante-chercheuse spécialisée dans les mondes imaginaires expansifs, dans la culture populaire et essentiellement les genres de l’imaginaire (SFFF : Science-Fiction, Fantastique, Fantasy). Ce sont les universitaires comme elle qui contribuent à apporter une légitimité aux littératures de l'imaginaire. Nous lui devons beaucoup ! Merci à elle.




Création : 16/01/2020

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tous les commentaires pertinents, respectueux et sans fautes d’orthographe sont les bienvenus.